WINEFOODMUSIC LIVE - MELODY GARDOT

 

Melody Gardot, née le 2 février 1985 dans l’État du New Jersey, aux États-Unis, est une auteur-compositeur-interprète et musicienne américaine. Son premier album, Worrisome Heart, est distribué en 2006 puis réédité par Verve Records en 2008.



Gérard Bertrand : Nous avons le plaisir et le privilège de recevoir ce soir la star internationale Melody Gardot qui s’est produite l'an dernier sur scène au Château l'Hospitalet et qui est à Paris ce soir. Comment ça va Melody ?

Melody Gardot : Ça va bien merci, et vous ? Je pense que vous allez mieux que moi.

Gérard Bertrand : Nous on va bien parce que le Chef Laurent Chabert est en grande forme. Il a réouvert les cuisines la semaine dernière après trois mois de confinement et il a préparé pour nous ce soir des plats formidables et puis surtout il est devenu mélomanes depuis. C'est la neuvième soirée Food Wine & Music ce soir est donc depuis ce temps-là donc il est inspiré il fait des plats, il crée en permanence. Qu'est-ce qu'on va manger ce soir Chef ?

Chef Laurent Chabert : Alors ce soir on va manger, on a revisité la tomate farcie donc complètement végétal avec des tomates farcies à l'intérieur des tomates de toutes les couleurs un peu de feta qu'on a ramené de Grèce et après plein d'herbes du jardin surtout du basilic et je vais décorer ça ensuite j'ai travaillé le chapon parce que Michel Fugain la semaine dernière en a parlé et je me suis dit c'est vrai j'ai oublié ce poisson.

Gérard Bertrand : Tu sais ce qu’est le chapon ?

Melody Gardot : Oui

Gérard Bertrand : Il y a deux chapons, il y a un chapon qui est une volaille et ensuite il y a le poisson qui s'appelle le chapon.

Melody Gardot : Je ne savais pas.

Gérard Bertrand : Il vient d’où ? De la méditerranée ?

Chef Laurent Chabert : Comme une grosse rascasse en fait et c'est bien rouge donc bien sûr ça vient de méditerranée donc on a travaillé avec un jus de réduction de soupe en fait est une pomme de terre un peu de céleri un peu de du fenouil sauvage qu'on a trouvé dans La Clape et après on finira avec la crevette Carabineros, un de mes plats signature avec tortellinis à la brousse de brebis et avec plein d’herbe et une petite sauce tomate bien réduite.

Gérard Bertrand : Il faut que tu ailles à travailler, moi je vais boire un verre avec Melody.

Melody Gardot : C'est le minimum considérons le fait que je ne peux pas manger.

Gérard Bertrand : Comme tu ne peux pas manger, on va goûter le Gris Blanc la cuvée 2019, à ta santé Melody !

Melody Gardot : Moi j'adore les verres qui n’ont pas de pieds parce que souvent avec plein des gens à la maison dès qu'on a beaucoup bu, le pied devient dangereux, alors je bois dans des verres comme celui-là, je sens d’abord. Et on trinque à distance Chin !

Gérard Bertrand : Chin ! Je me souviens que l'an dernier tu as adoré les rosés et tu sais que demain c'est un jour spécial parce que c'est la journée mondiale du rosé c’est le Rosé Day alors ce soir pour célébrer ça nous allons avoir trois rosés ce soir on va commencer avec le Gris Blanc et ensuite on va on m'a présenté celui derrière toi, donc le Joy’s et on finira avec le Clos du Temple.

Melody Gardot : C’est vrai que l’année dernier je me souviens que tout le monde qui est arrivé au Château, c’était le thème rose ?

Gérard Bertrand : C'était pour célébrer la soirée Melody Gardot où on avait fait une bonne offre aux bouquets des roses. We can say some worlds in english, because some people follow us from the U.S.A. and U.K. and you are from de U.S.A. from the east coast, yes ?

Melody Gardot : Yes, from Philadelphia.

Gérard Bertrand : Philadelphia is close to Harrisburg.

Melody Gardot : No,it is actually strangely closer to NY city than Harrisburg.

Gérard Bertrand : But it is in Pennsylvania ?

Melody Gardot : Philadelphia is like 2 hours from N.Y. city

Gérard Bertrand : Quand tu parles en français, tu as un accent français et quand tu parle en anglais tu te retrouves tout de suite avec l'accent américain est ce que tu te rends compte de ça ou pas ?

Melody Gardot :  Ah oui j'ai fait un énorme effort de parler avec le moins d'accent possible.

Gérard Bertrand : Tu as des racines galloises c’est ça ?

Melody Gardot :  Je dirais autrichien et hongrois.

Gérard Bertrand : Maintenant on peut dire que tu es plus parisienne qu’américaine, parce que tu vis à Paris ?

Melody Gardot :  Oui et non, je reste international, c'est nécessaire d'aller à gauche à droite mais ce que j'aime bien cependant c'est que la décision de passer un peu plus de temps parfois ça me donne un good feeling. C'était par hasard mais je me retrouve confiné ici comme tout le monde et bientôt je repars pour aller voir ma famille mes amis ma mère aux Etats Unis. J'adore cette ville ça ce n’est pas problématique et on a le meilleur vin juste à côté grâce à vous.

Gérard Bertrand : Et pour la musique, Paris pour toi c'est mieux que de travailler aux Etats-Unis ou est ce que c'est important le lieu où tu te trouves ?

Melody Gardot Pour les genres de musique que je fais-moi, nous sommes souvent à Los Angeles parce que mon équipe est là.  Il y a un super endroit dans le sud de la France que je n’ai pas encore eu le plaisir d'enregistrer l'album, qui s’appelle la Fabrique. La vérité c'est que tu dépends des micros qui viens de 1950 ingrédients qui nous aident pour faire la meilleure qualité de la musique alors on trouve principalement ces trucs à les Angeles et juste par hasard il y a mon ami qui a obtenu pas mal d'équipements qu’il existe aussi en France.

Gérard Bertrand : Alors je vais te je vais te montrer parce que le chef est prêt pour le premier plat, alors Chef, qu'est-ce qu'on va manger là ?

Chef Laurent Chabert : La tomate, voilà donc ça ressemble plus vraiment plus à un tomate fârsîs comme on peut le retrouvait en fait à la maison mais à l'intérieur il est complètement végétal, un chinoise de tomates de couleurs la feta, ensuite les feuilles et les fleurs de capucine des feuilles de basilic frites.

Gérard Bertrand : Moi je veux goûter mélodie je suis désolé avec le rosé, c'est parfait à la votre Melody. J'ai une petite surprise pour toi parce que l'an dernier tu as été tellement envoûtante sur celle que tout le monde me parle de toi encore ça a été vraiment extraordinaire ton concert à l'hôpital et en juillet l'an dernier on va re visionner un petit morceau tout de suite si ça te va.

Moment Musical

Gérard Bertrand : Alors que ça te rappelle des bons souvenirs ?

Melody Gardot : C'était un peu ma marraine dans la musique du jazz avec ses leçons sur une performance de cette chanson avec Allen Broadbent, pianiste qui a fait les arrangements adaptés pour mettre sur scène.

Gérard Bertrand : Toi que tu es très ému, qu'est-ce que ça t'a fait de jouer au milieu des vignes Melody est ce que c'était la première fois ?

Melody Gardot : Oui, c’est la première fois mais j'ai trouvé ça tellement beau, que j'avais parlé avec Gérard juste après parce que l'invitation de venir dans un vineyard à jouer, pour moi j'ai eu l'impression que ça peut être quelque chose soit énorme parce qu'on a toutes ces émotions. J’ai adoré !

Gérard Bertrand : C'était un grand moment pour nous puis je me souviens qu'on a on a bu deux, trois verres de rosé après le concert c'était très agréable et les gens étaient jaloux parce qu'il me disait tu vois encore un verre avec Melody et nous on attend que tu arrives donc je te remercie encore parce que on avait bu de Château La Sauvageonne et c'était un très bon moment alors tu sais que cette année on va faire la 17e édition du festival de jazz et on a attendu le dernier moment et on va on vient d'officialiser aujourd'hui la programmation donc on est très content voilà parce que au lieu de faire cinq jours on va faire six jours parce qu'on a réduit un peu le nombre de personne pour garder des distances donc on aura deux soirs Patrick Bruel ensuite on aura Kimberose, qui a une voix extraordinaire qui est une jeune française qui a été disque d'or l'an dernier ensuite on aura Christophe Maé que tu connais le 25 juillet et on va finir avec Jean Baptiste Guégan donc c'est formidable parce que pour moi c'est la plus belle semaine de l'année parce que quand on fait le lien entre le vin et la gastronomie la musique et que tout le monde vibre ensemble comme ça on dit que tu ne communion d'esprit c'est une spirit commune et je sais que pour toi c'est très important d'être connectés comme ça.

Melody Gardot : Ouais je suis tout à fait d'accord et j'admire le fait que vous avez trouvé des solutions de continuer malgré les circonstances, c'est très important. Il se trouve qu'il a un silence assourdissant dans l'art dans la musique donc la cuisine dans la gastronomie, dans la culture … totale ! Et il faut trouver une manière de jouer un peu avec ces règles qui nous avons en face de nous parce qu’ils viennent de poser quelque chose qui est totalement hors du contexte que ce n’est pas du tout naturelle. Pour les gens qui sont gourmandes par exemple un bon vin, un bon repas, c’est les plus importants pourtant c'est l'amour n'est pas ce qu'on vous parlait là c'est l'art de la cuisine l'art du vin l'art de la musique tous sembles tu fais un programme comme ça et après tu fais la bienvenu et tout monde vient chez vous pour participer dans ce feeling.

Gérard Bertrand : Exactement ! Alors on va on va goûter le Joy’s qui est le deuxième vin, la source au Joy, voilà ! Il faut célébrer la joie, donc c'est un vin qui est un AOP Languedoc et Bio voilà, tous ces vins sont disponibles à notre boutique online sur www.gerard-bertrand.com je suis très content parce qu’en fait tu l'as pas goûté celui-là l'an dernier parce qu'ils n'étaient pas encore disponibles ça a été un marché qu'on a fait au départ pour le marché américain qu'on a lancé maintenant mondialement et Joy’s, source au Joy’s je trouve que c'est très jolie parce que on a envie de plonger dans une source d’eau fraîche. A ta santé !

Melody Gardot : J’adore ! Alors santé et bravo, félicitations.

Gérard Bertrand : Alors qu'est-ce qu'on va prendre le Chef avec ça ?

Chef Laurent Chabert : Ici le chapon, j’ai fait juste griller simplement à la poêle avec de l'huile d'olive un petit peu de fenouil sauvage du céleri du fenouil et une pomme de terre qui étaient cuites dans la soupe ensuite on a une rouille de céleri donc avec du safran avec de l'ail et j'ai rajouté un condiment orange qui va aller très bien avec la soupe, ce n’est pas vraiment une soupe, c’est une réduction de jus.

Gérard Bertrand : Tu as vu la créativité du chef ? C'est quand même extraordinaire, moi je suis impressionné chaque fois que je viens le vendredi dans la cuisine. L’équipe est au complète, il y a quinze personnes en cuisine parce qu'on a repris le travail donc le chef qui il crée pour nous mais il a 70 couverts ce soir.

Moment de dégustation.

Gérard Bertrand : Tu seras bien venu cet été pour boire de rosé, de blanc avec nous et se faire plaisir. Alors dit moi, on a parlé un peu de ton activité puisque tu as lancé un grand projet est ce que tu peux nous dire un mot sur le projet que tu viens de lancer autour de l'amour à Paris parce que c'est quand même assez exceptionnel ce que tu viens de faire. Est-ce que tu peux nous en dire un peu plus ?

Melody Gardot : Je viens de parler dans mon esprit que ce silence assourdissant, j’ai décidé de trouver des manières de continuer malgré, il se trouve que moi j'ai l'habitude de passer la plupart de temps avec des musiciennes à la base qu'ils viennent des Etats Unis, on était censé faire une collaboration avec une orchestre et une semaine avant le confinement c'était clair sur et certains que tout été freiné. Après un mois, je sais que je peux avoir une solution une idée et je me suis dit on va essayer de casser le silence. Alors on a décidé de faire casting globale mondiale ainsi que c’est le digital au mondiale. J'explique parce que c'est très compliqué, c'est. En fait-on à mis de la musique et les participants sur mon site, l'arrangement a été refaite pour ce procès parce que c'est très difficile alors l'arrangement est totalement changé adapté pour cette manière d’enregistrer et finalement on avait reçu des incroyablement nombreuses, et maintenant une finalité de cinq personnes qui viennent le monde entier, nous avons assemblé les morceaux. C'est que le son que semblent pratiquement pareil comme si on était en studio et c'est d'ailleurs parce que déjà les cinq personnes confinées chacun d'entre eux en train d’enregistrer et on a marié tous ces musiques ensemble, et ça va sortir le vendredi prochain le 19 juin avec un clip vidéo aussi.

Gérard Bertrand : Alors tu vas jouer de la musique et tu vas chanter aussi sur ce morceau ?

Melody Gardot : Dans le morceau je chante la chanson que j'ai écrites qui s'appelle From Paris with love. Et on a trouvé ça parfait simplement parce que j'étais confiné à Paris, alors le seul message que je peux renvoyer sur la planète c’est « je vous aime depuis Paris. » Donc moi je chante avec Anthony Wilson, c’est un guitariste de jazz énorme et mon groupe habituel ils sont un trio et après tous les autres musiciens de vient du monde entier, donc ça veut dire que je ne connais même pas ces personnes.

Gérard Bertrand : Donc on va pouvoir suivre ça sur ton Instagram MelodyGardotOfficielle, et j'ai cru comprendre qu'il y avait une personne une jeune personne de 17 ans qui va participer aussi.

Melody Gardot : Ce qui est très intéressant c'est qu'on a lancé ce projet, moi j'ai décidé de faire ça avec mon équipe et avec le secours de Universal, les studios sont fermés on ne peut plus rien faire c'est dangereux et en plus ils sont des athlètes, si on n'a pas ce qu'il faut pour pratiquer libre connectés sentir les vibrations d'ensemble alors ça c'est quelque chose aussi pour inspirer les gens et donc tous ces gens qui sont venus, y avait une dame une petite fille de 17 ans qui viennent pas loin de Paris qui était si incroyable que maintenant elle est aussi dans mon projet,  je vais bientôt mettre son petit clip dans mon Instagram. C’est cool !

Gérard Bertrand : Alors Melody, le chef est prêt pour le troisième plat mais avant qu’on le goûte donc je voudrais te présenter le Clos du Temps, que tu connais puisque on va déguster, le dernier rosé de la soirée. On est très heureux parce que le Clos du Temple, vins d’être élue la semaine dernière par le Global Rose Master comme leur meilleur rosé du monde en Angleterre par un magazine qui s'appelle Drink Business, alors Chef, on peut trinquer ensemble et Chef, avec quoi tu veux boire ce rosé ?

Chef Laurent Chabert : Alors ce que j'ai fait c'est la crevette Carabineros qui était juste cuite en basse température donc là on est à 48 degrés pour qu'elle reste très moelleuse les tortellinis à la brousse qui à côté de Carcassonne une réduction de tomates qu'on a faite compotée au barbecue au départ et après vraiment réduite et des petites herbes.

Gérard Bertrand : C'est magnifique ! Est-ce que je peux goûter Chef ?

Chef Laurent Chabert : Faite vous plaisir !

Gérard Bertrand : Je vais commencer par les tortellinis, j'aurais dû être au Guide Michelin pour faire les dégustations à l’aveugle. Et donc ça c'est là la crevette Carabineros qui vient de Palamos en Espagne. Alors le temps que Melody Gardot trouve son chargeur de téléphone, moi j’en profite, Chef, great job !

Melody Gardot : Je ne savais pas que c'était voté le meilleur, en tout cas s'il avait une description : « I didn’t know itw as the best or nothing, I just love it, it is fantastique »

Gérard Bertrand : I like your accent from Philadelphia. 

Melody Gardot : Thak you very much, forget about it !

Gérard Bertrand : You remember Philadelphia as the sound from Bruce Springsteen, itw as a great song.

Melody Gardot : Streets of Philadelphia.

Gérard Bertrand : Vas-y tu peux nous faire de trois notes si tu veux sur Streets of Philadelphia. J'ai eu la chance de dîner à côté de lui parce que je suis très ami avec Jonh Bon Jovi puisque tu sais on a fait un rosé ensemble aux Etats Unis, c'était un moment particulier parce qu'il se raconter des histoires de rockstar voilà et donc moi j'écoutais puisque c'était un bon moment et les deux ont goûté on buvait un verre de rosé comme ça dans un petit restaurant à New York, c'était un petit moment hors du temps comme ça. Mélodie on va te souhaiter un bel été on va t’envoyer une invitation pour venir au festival du jazz non pas pour chanter.

Melody Gardot : Avec plaisir !

Gérard Bertrand : Mais pour venir passer deux, trois jours avec nous parce qu'on a plein de programmes, on visite les vignes on se promène et puis on va faire la fête et tout le monde en a besoin, ce n’est pas de love from Paris mais from L’Hospitalet ce soir voilà et on te dit à très bientôt, passe un bon weekend.

Melody Gardot : J’espère, merci et félicitations !

Gérard Bertrand : Merci, chao !


Gris Blanc 2019
IGP Pays d'Oc
A partir de 8.40 €
Clos du Temple 2019
AOP Languedoc Cabrières
A partir de 190.00 €
joy-s-vin-rose
Joy's 2019
AOP Languedoc
A partir de 17.00 €