Vin bio rosé du Languedoc

Un vin rosé plaisant et élégant issu de l’agriculture biologique

Boisson phare de l'été et des vacances, le vin rosé est aujourd’hui en plein essor. Ce vin fin et délicat aux arômes de fruits et aux senteurs florales, s'accompagne avec toutes sortes de mets.

 

Cet alcool léger est notamment très apprécié en apéritif, grâce à son acidité naturelle et sa fraîcheur.

 

Gérard Bertrand, vigneron et entrepreneur de talent, a très tôt compris l’importance de produire un vin rosé de grande qualité. Ses vins, équilibrés et minéraux, tout en nuances, sont un véritable succès.

 

De plus, son attachement profond à la nature l’a rapidement dirigé vers la conception de vins biologiques et biodynamiques, beaucoup plus respectueux de l'environnement par rapport aux vins traditionnels.

 

Les vins bio rosés des domaines Gérard Bertrand ont ainsi reçu un savoir-faire particulier dans la conception de vins premium : de la culture douce de la vigne (viticulture biologique et biodynamique) à la transformation du jus de raisin en vin (vinification).

 

En savoir plus sur notre collection de vins bios rosés.

 

Rentrons plus dans les détails en répondant à quelques questions couramment posées :

 

Qu’est-ce qu’un vin bio rosé ?

Origine et définition du vin rosé

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, par rapport au vin blanc et au vin rouge, le vin rosé est sûrement le genre de vin le plus ancien. En effet, il était déjà consommé durant la Grèce Antique. Préféré au vin rouge difficilement buvable à l’époque car beaucoup trop tannique, le rosé était la boisson alcoolisée la plus consommée.

 

Bien qu’il n’existe pas de définition officielle, un vin rosé peut être défini comme un vin élaboré à partir de raisins noirs à chair blanche, comme le grenache, un cépage typiquement méridional et couramment cultivé dans les vignobles de la région Occitanie.

 

Un rosé bio est de son côté un vin produit en respectant les principes de l'agriculture biologique. C’est le cas notamment de la cuvée Source of Joy, un vin bio rosé du Languedoc labellisé AB et Vegan.

 

Tout comme les vins biodynamiques, les vins biologiques n’ont reçu aucun produit chimique durant leur conception, que ce soit pour lutter contre d'éventuelles maladies de la vigne (pesticides), ou pour favoriser son développement (fertilisants). De plus, tous les ajouts utilisés pour transformer le jus de raisin en vin (les intrants) sont eux aussi certifiés bio.

 

Découvrir la collection de vins bio rosés Gérard Bertrand.

 

Un vignoble bio est produit sur un sol de qualité

L’utilisation de produits naturels oblige également le vigneron à choisir méticuleusement l’emplacement de son vignoble. En effet, sans produits de synthèses pour venir “doper” la vigne quelles que soient les conditions comme c’est le cas en agriculture traditionnelle, le vigneron est obligé de choisir un terrain adapté à la culture du raisin.

 

Le sol d’une vigne biologique ou biodynamique doit ainsi être riche et propice au développement de la vigne. C’est le cas notamment pour le domaine de Villemajou, un vignoble d’exception AOP Corbières produisant des vins rouges, blancs et rosés d’une grande qualité, labellisés en agriculture biologique “AB” et en agriculture biodynamique “Demeter”.

 

Un vin rosé bio provient ainsi d’une vigne ayant été respectée, poussant sur un sol en pleine santé n’ayant pas subi d’agressions venant de pesticides ou d’engrais de synthèse.

Un vin bio contient moins de sulfites

Une des particularités des vins bio est de contenir bien moins de sulfites qu’un vin traditionnel. Bien que cette substance soit présente naturellement dans le vin. Un ajout de sulfite permet de faciliter le processus de vinification. Cependant, à trop forte dose, elle peut provoquer chez certaines personnes des maux de tête, des problèmes digestifs, etc.

 

L'ajout de sulfites lors de la réalisation d’un vin biologique est faible, voire nul, on parlera alors de vins “sans sulfites ajoutés”, comme c’est le cas pour le vin rosé Gérard Bertrand Prima Nature. Les sulfites contenus dans cette bouteille sont uniquement ceux présents naturellement dans le vin.

 

Un vin rosé bio, grâce à sa teneur faible en dioxyde de soufre, offre ainsi une digestibilité facilitée pour les personnes sensibles aux sulfites.

Comment obtient-on la couleur d’un vin rosé bio ?

Beaucoup de personnes se posent la question de savoir d'où vient la couleur saumon d’un vin bio rosé.

 

C’est tout simplement la peau du raisin noir qui, lorsqu’elle rentre en contact avec le jus après avoir été pressée ou foulée, colore le vin.

 

Ainsi, plus la macération est longue, plus la couleur du vin est foncée. C’est également le processus utilisé pour le vin rouge, sauf que pour ce dernier, les peaux sont laissées en contact beaucoup plus longtemps que pour les vins rosés.

 

Cette étape permettra ainsi d’élaborer des vins bio rosés pâles, comme la bouteille Or & Azur, un vin labellisé AB et Bee Friendly, ou des vins rosés très pâle, comme le Clos du Temple, une cuvée d’exception provenant d’une vigne cultivée en biodynamie.

 

Dans le cas où le raisin est pressé tout de suite, le temps de contact des peaux avec le jus est très court, on obtient alors un rosé extrêmement pâle, qui peut s’apparenter à un vin blanc, c’est le cas notamment pour le vin “La Villa 2019 Château la Sauvageonne”, élu meilleur vin rosé du monde deux années consécutives, en 2017 et 2018, par le Drinks Business.

Découvrez d’autres sortes de vin :

 

Vin biodynamique Demeter

Vin biologique

Vin orange

 

Pour en apprendre plus sur l’univers Gérard Bertrand :

Les Châteaux et Domaines viticoles du Languedoc-Roussillon

Le savoir-faire Gérard Bertrand

La boutique en ligne