Comment est conçu le vin rosé ?

Il vous arrive peut-être parfois, voire souvent, de déguster un verre de rosé, ce vin si rafraîchissant accompagnant régulièrement nos sorties en terrasses et au soleil !

Mais savez-vous comment se déroule la fabrication du vin rosé ?

Tout d’abord, il faut savoir que le vin rosé est produit comme un vin classique, et que contrairement aux idées reçues, le vin rosé n’est pas le résultat d’un mélange entre un vin rouge et un vin blanc.

Nous pouvons d’ailleurs aller plus loin et dire que le vin rosé est à l’origine même de la fabrication du vin.

En effet, produit depuis l’antiquité, le vin rosé est sûrement le type de vin le plus ancien.

Découvrez les collections de vin rosé des domaines et châteaux Gérard Bertrand

Mais alors, comment fabrique-t-on du vin rosé ?

La fabrication du vin rosé

Le processus de production du vin rosé se rapproche très fortement de celui du vin rouge, seule la durée de macération, plus courte pour le rosé, permet d’obtenir une couleur rose pâle/saumon.

Le vin rosé est ainsi produit à partir de raisin noir à pulpe blanche, comme le Pinot Noir, le Grenache, la Syrah, le Mourvèdre, le Carignan, le Cinsault ou le Malbec.

C’est le cas notamment de la collection de vin rosé Or & Azur, une cuvée AOP Languedoc conçue par Gérard Bertrand, labellisée AB (vin biologique) et Bee Friendly (préservation des insectes pollinisateurs) produit à partir de cépages de Grenache et de Cinsault.

Si vous ne le saviez pas, très peu de raisins noirs ont la pulpe colorée. Ces derniers font partie de la catégorie des cépages dits “teinturiers”.

La couleur rose pâle du vin rosé est ainsi obtenue grâce à la peau des raisins, et non grâce à la chair. C’est lors du pressage et de la macération, lorsque le jus de raisin est en contact avec les peaux, qu’il change de couleur. Ainsi, plus la macération est longue, plus la couleur sera intense et se rapprochera de la couleur rouge.

Une fois la phase de coloration et de macération effectuée, débute la phase de fermentation.

La fermentation permet aux sucres de se transformer en alcool par l’action des levures présentent naturellement, ou ajoutées par l’homme.

Enfin, avant la mise en bouteille, le vin passe par la phase de l’élevage, en fût de chêne pour les rosés haut de gamme ou en cuve inox.

L’élevage est une phase très importante dans le processus de fabrication du vin rosé.

En effet, c’est durant l’élevage que les arômes et la structure du vin vont être travaillés.

Après le décuvage, vient l’étape finale de l’embouteillage, qui est, comme son nom l’indique, la mise en bouteille du vin, et sera fermée par un bouchon en liège ou une capsule à vis.

Voilà, vous savez maintenant comment est produit le vin rosé !

Il ne vous reste plus qu’à connaître quels sont les meilleurs vins rosés pour faire le bon choix !