WINEFOODMUSIC LIVE - YANN ARTHUS-BERTRAND


Yann Arthus-Bertrand est un photographe, reporter, réalisateur et écologiste français.
Son livre "La Terre vue du ciel" (1994), dont a été tiré un documentaire en 2004, est un best-seller mondial.




Gérard Bertrand : Bonjour à toutes et à tous et bienvenue pour ce sixième live Wine Food & Music aujourd'hui au Château L'Hospitalet, aujourd'hui c'est le jour la journée de la biodiversité et nous avons un invité d'honneur notre ami Yann Arthus Bertrand, comment ça va Yann ?
Yann Arthus Bertrand : Bonjour à tous merci de l'invitation, je suis ravie de parler dans le haut de mon arbre.
Gérard Bertrand : Voilà alors oui j'ai vu que tu étais dans une cabane donc tu es chez toi à 15 mètres d’altitude ?
Yann Arthus Bertrand : C'est le seul endroit chez moi ou le 4G passe. J’ai une très mauvaise connexion à internet dégueulasse donc je suis ravi d'être là.
Gérard Bertrand : Je vais te présenter donc nos amis donc le Chef Laurent Chabert, qu’est-ce que vous nous avez fait aujourd'hui Chef ?
Chef Laurent Chabert : J’ai préparé les premières tomates du jardin avec quelques fleurs, ensuite on va faire un hamburger végétarien avec de l’aubergines est des tomates avec un peu de salade des radis et betterave et j’ai fait une sauce oignon et curry rose et une autre aubergine au curry noir. Et après, en dessert, un petit pot de crème au chocolat, avocat et un crumble.
Gérard Bertrand : Voilà, donc c’est un menu 100% végétarien pour toi Yann parce que je sais que tu devenu végétarien.
Yann Arthus Bertrand : Tu n'es pas végétarienne Gérard ?
Gérard Bertrand : Je mange de la viande une fois par semaine, avec tout que je fais il me faut un peu, j’ai réduit et je mange une fois par semaine, ma femme est végétarienne depuis longtemps donc à la maison c'est tous des légumes. Je vois que tu as du pain devant toi, tu fais du pain aussi ?  
Yann Arthus Bertrand : C’est le pain que j'ai fait ce matin et j'étais assez étonné de voir comme c'est assez facile de faire du pain, c'est un vrai plaisir incroyable d'ailleurs je dois dire que pendant mon confinement j'ai appris à faire la cuisine que j'ai fait la cuisine tous les jours à mes petits enfants comme mes enfants faisait là l'école ils n’avaient pas le temps de faire la cuisine, donc j'ai avec l'application sur internet, j'ai fait la cuisine j'ai adoré faire ça.
Gérard Bertrand : Alors aujourd'hui on a on a changé un peu le rythme de l'émission, chers amis puisque nous avons fait venir les musiciennes en cuisine et donc nous avons le plaisir d'accueillir notre avis Dominique Rieux, qui est aussi l'homme qui programme le festival de jazz depuis 17 ans et Jean-Michel Cabrol le roi du saxo, donc bonjour messieurs comment ça va ?
Dominique Rieux & Jean-Michel Cabrol : Ça va très bien !
Gérard Bertrand : Est-ce que vous pouvez nous accueillir un peu en musique ?
Dominique Rieux & Jean-Michel Cabrol : Avec Plaisir !
Gérard Bertrand : Ça va inspirer au Chef !
Musique en direct
Gérard Bertrand : Bravo !
Yann Arthus Bertrand : Merci beaucoup !
Gérard Bertrand : On n'arrête pas essayer d'innover comme le Chef est officiellement encore fermé puisqu’il ouvre le restaurant que le 2 du Juin, je vous recommande de venir pour passer un bon moment. Donc Dominique est de Carcassonne et Jean-Michel est de Gruissan, en fait ils tournent par le monde entier dont ils tournent avec beaucoup d'artistes connus ils ont fait la tournée de Michel Leeb etc. Et j'ai dit au Chef, il faut que tu fasses la cuisine en musique. Alors Yann, ça symbolise pour toi cette journée particulière de la biodiversité puisque tu es très engagé j'ai vu que tu étais intervenu en disant que c'était vraiment une urgence, est-ce que tu as un message spécial aujourd'hui ?
Yann Arthus Bertrand : Tu sais j'ai l'impression qu'on rabâche les mêmes choses depuis tellement d'années tellement d'années tu sais le WWF estime qu'on a perdu 60% du vivant en 40 ans, imaginez ça c'est inimaginable alors ce n’est pas quoi dire d'ailleurs le Covide, on peut parler de la biodiversité parce que si vraiment c'est d'arrivé avec le pangolin, les chinois ouvre une brèche énorme responsabilité. Je vais être très dur et violent et grossier mais les chinois ils me font chier depuis quand même trente ans, le corne de de rhino, les ailerons de requin, l'ivoire des éléphants alors qu'ils ont signé les traités internationaux ils ne les respectent pas dans les marchés chinois tu as énormément d'animaux qui sont inscrits sur la liste rouge de l'UICN alors voilà je pense qu'on Afrique c'est difficile d'empêcher le braconnage parce qu'il y a ces deux-là surveillée de la corruption mais en Chine on aurait pu perdre quelque chose de beaucoup plus doit radical pour interdire ils vont le faire maintenant mais je suis assez en colère.
Gérard Bertrand : Ils sont eux des problèmes avec la fièvre porcine, tu sais qu'il est qu'ils ont perdu 30 ou 40% de leur cheptel qui est la base de leur nourriture. Est-ce que tu ne penses pas quand même qu'on a un problème global c'est que moi je considère que si on ne réduit pas la consommation de protéines animales de 30% on ne va pas y arriver parce que la démographie avait 8 milliards d'habitants, on a même des soucis.
Yann Arthus Bertrand : Tu sais d'abord, depuis que je suis né, on a multiplié la population du monde de 4, c'est dingue, quand je suis il y avait 2 milliards et maintenant on proche de 8 milliards. La consommation de viande est multipliée par huit et la consommation de poisson par huit et ça ce sont les élevages industriels c'est l'énergie a changé le monde et il faut que nous façon vachement attention à ça. On estime que, aujourd'hui les gaz, les chiffres sont discutables selon entre Llifehouse les ONG américaines mais très sérieuse ils estiment que les gaz élevages industriels
Domaine de Villemajou rosé 2019
AOP Corbières
  17.00 €
Legend Vintage Rivesaltes 1955
Rivesaltes
  300.00 €