Domaine de l'Aigle, "Plus Haut"

Domaine de l'Aigle, "Plus Haut"

AOC Limoux


n.m. (Latin aquila, - ae), terroir d'altitude où la fraîcheur du climat et du sol donne des ailes aux vins.

DU NORD AU SUD

Le Domaine de l’Aigle est situé au pied de la falaise de Roquetaillade, où nichent des aigles de Bonelli, espèce protégée qui a donné son nom au domaine.

Il occupe le sommet du terroir de Limoux, dont le climat frais de piémont pyrénéen a permis la production des premiers vins effervescents de France dès 1531 à l'abbaye de Saint-Hilaire. Champenois et bourguignons se sont intéressés à cette partie du Languedoc où le Chardonnay et le Pinot Noir atteignent leur parfaite maturité sans se départir de leur fraîcheur. Le Domaine de l'Aigle est né de cette ambition d'implanter les cépages des vignobles du Nord sur ce terroir exceptionnellement frais du Languedoc pour explorer leur potentiel de qualité.

Gérard Bertrand a fait l'acquisition du domaine et de ses trente et un hectares en 2007 avec la volonté d'y mener une réelle quête d'excellence.

Les raisins sont issus de l’agriculture raisonnée, dans le respect de la démarche Terra Vitis, qui garantit une traçabilité des pratiques culturales vérifiée par un organisme indépendant.


FRAÎCHEUR DU CIEL ET DU SOL

Au pied des Pyrénées, les vignes du domaine culminent à plus 500 mètres : c'est l’un des vignobles les plus élevés de la Haute-Vallée de l’Aude et de tout le Languedoc. Cette situation accentue la fraîcheur du climat, de type océanique à tendance semi-continentale, unique dans la région. Les températures y sont de 2 à 3°C inférieures à celles enregistrées en moyenne dans le Languedoc tandis que la pluviométrie atteint les 900 mm par an en moyenne (contre 600 mm à Narbonne).

L'altitude renforce également l'amplitude thermique entre les jours et les nuits d'été, ce qui permet une maturation lente des raisins, préserve leur acidité et garantit la précision aromatique des vins.

La falaise calcaire de Roquetaillade surplombe le domaine. Dans le vallon, les sols alternent les couches argilo-sableuses qui forment un compromis idéal en terme de rétention de l'eau et des nutriments pour la vigne. Les parcelles les plus élevées mordent sur la falaise et sa composante de calcaire marin, qui apporte une dimension tactile salivante aux vins.


DE HAUT VOL

En rouge comme en blanc, les vins témoignent d'une expression de leur cépage dans le respect des fondamentaux du climat frais (acidité, profil aromatique, qualité des tannins) avec un supplément de toucher de bouche salivant et de longueur en finale qui tient à la minéralité du terroir.

En rouge, le Pinot Noir est égrappé, la macération est particulièrement soignée (pré-fermentaire à froid puis pigeages au début de la fermentation alcoolique, suivis de remontages pour une extraction plus douce en fin de fermentation). Après pressage, la fermentation malolactique et l’élevage de 9 mois ont lieu en fûts de chêne. Enfin,  les vins issus des différentes barriques sont assemblés après soutirage. Il n’y a pas de filtration avant la mise en bouteilles. Le Pinot Noir de l'Aigle ouvre un panier de cerises rouges et noires paré de savoureuses notes de viande grillée.

En blanc, le Chardonnay est délicatement pressé puis débourbé, la fermentation alcoolique est effectuée en cuves. La fermentation malolactique faite à 100 %. Le vin est élevé sur lies fines et une partie est mise en fûts de chêne. Il y gagne en rondeur et en gourmandise au nez et à l'attaque en bouche alors que le cœur de bouche et la finale sont marqués par une fraîcheur intense, presque mentholée, très salivante.

Voir les vins