Millésime 2019

lundi 02 septembre 2019

Tendances et perspectives dans les vignobles Gérard Bertrand

2019 renoue avec un profil plus méditerranéen que le millésime précédent. Un millésime tout en nuances qui fait apparaitre plus nettement les spécificités et les différences entre chaque terroir, des confins Pyrénéens (Domaine de L’aigle en AOC Limoux et Château la Soujeole en AOC Malepère) au piémont du Larzac (Château La Sauvageonne en AOC terrasses du Larzac) en passant par le littoral (Châteaux L’Hospitalet, Karantes et Tarailhan en AOC Clape).

 Climat :

-         Une pluviométrie moindre qu’en 2018, une répartition des précipitations principalement automnales (et début d’hiver) avec un « creux estival » marqué

-         Un hiver doux, des températures printanières irrégulières et quelques séquences caniculaires estivales

-         La gestion hydrique est un enjeu essentiel pour la conduite du vignoble

-         Les pluies ont été rares en Juillet et Aout, plus abondantes dans l’Ouest Audois (climat de transition entre Méditerranée et Atlantique) que sur la zone littorale et orientale du Languedoc 

Cycle de la vigne :

Nous avons observé un débourrement précoce, lié à une fin d’hiver aux températures « douces ». Par la suite nous avons été amenés à déployer préventivement, dans les zones sensibles, des « bougies », qui nous ont permis d’éviter l’écueil des gelées. 

Les pluies printanières sont tombées au moment opportun, pour prendre le « relai » des pluies d’Automne et de début d’Hiver, et garantir une bonne nutrition minérale, essentielle pour la croissance et l’édification de la surface foliaire (« moteur photosynthétique » de la maturation). 

La floraison a tardé à se manifester cette année et a pris son temps, ce qui se répercutera sur la véraison et la maturité. Les premiers contrôles de maturité confirment ce décalage, que l’on évalue à 7 à 10 jours par rapport à 2018. 

Conduite du vignoble :

Le respect de quelques principes fondamentaux nous permet d’être très optimistes sur le millésime 2019 :

·         Adaptation des cépages au terroir

·         Pratique (et certification) de l’Agriculture Biodynamique

·         Entretien du sol par des façons aratoires : technique qui favorise le bon fonctionnement des sols en limitant la concurrence entre ceps et enherbement naturel (l’adage « un binage vaut deux arrosages » est encore plus pertinent cette année)

·         Stimulation de la nutrition par des apports de matières organiques au sol et des applications foliaires biodynamiques (bouse et silice de corne, tisanes et huiles essentielles)

·         Maitrise et ajustement des rendements et de la surface foliaire, au potentiel de chaque binôme cépage/terroir

Cette année, les applications biodynamiques ont joué un rôle particulièrement important pour accompagner le développement harmonieux de la végétation, et stimuler les défenses naturelles par rapport aux agressions climatiques (gel, grêle, stress hydrique) ou parasitaires.

Elles se sont succédées au rythme des saisons et des alignements planétaires : Compost de bouse Maria Thun, Bouse de Corne, Silice de Corne, Valériane, Prêle, Ortie, Ecorce de chêne …

Les applications de préparations biodynamiques (bouse de corne, tisanes) ont joué un rôle stimulant pour la vitalité du feuillage. Par ailleurs, nous veillons en période caniculaire à limiter les apports de soufre susceptibles de brûler le feuillage sous haute température.

L’état sanitaire du vignoble est excellent, mais comme chaque année, nous exerçons une vigilance et une attention quotidienne en arpentant chaque parcelle. Une surveillance et un travail de précision qui permettent d’accompagner chaque pied de vigne jusqu’aux vendanges dans les meilleures conditions.

Un excellent millésime :

Les conditions actuelles nous laissent augurer d’un excellent millésime, car nous disposons d’un très bon équilibre raisin/surface foliaire. Les raisins sont en excellent état sanitaire, avec un feuillage fonctionnel (sans carence minérale). Nous veillerons, comme chaque année, à atteindre le bon niveau de maturité pour chaque parcelle et nous ferons preuve de patience pour des vendanges qui vont vraisemblablement se clôturer fin Octobre.