Gérard Bertrand salue la responsabilisation des vignerons

vendredi 08 mars 2019

Climate Change Leadership : « Solutions for the Wine Industry conference »

Invité dans le cadre de la conférence Climate Change Leadership Conference : « Solutions for the Wine Industry conference » à Porto, le 7 Mars 2019, Gérard Bertrand, vigneron emblématique du Sud de la France, a partagé ses convictions et ses engagements pour la bodiversité.

Du 5 au 7 mars 2019, des acteurs référents du monde viticole international se sont à leur tour réunis à Porto pour deux journées de débats et tables rondes visant à partager initiatives, expériences et solutions pratiques dans un effort commun face aux effets du changement climatique.  Présidée par l’ancien vice-président Al Gore, la conférence a accueilli 42 intervenants de différents secteurs de l’industrie vinicole mondiale.

Gérard Bertrand, vigneron emblématique du sud de la France, était un des leurs. Il est intervenu dans le cadre de la Table ronde « Développement durable, biodiversité et gestion des sols » avec  Olga Barbosa, Professeur d’écologie des écosystèmes au Chili et Heinrich Schloms, pédologue pour Vinpro en Afrique du Sud.

Gérard Bertrand est un réfèrent mondial de la biodynamie. L’ensemble des 920 hectares de ses 15 domaines sur les terroirs et crus du Languedoc sont cultivés en biodynamie. Gérard Bertrand et son équipe sont convaincus que l’agriculture biodynamique est la forme d’agriculture la plus respectueuse de l’environnement. Cette méthode culturale favorise la biodiversité dans les sols et l’écosystème environnant, les plantes, les animaux, les insectes et les microorganismes. De plus, ils sont aussi convaincus qu’une viticulture en harmonie avec la nature est la meilleure voie pour élaborer de Grands Vins, qui révèlent la typicité et l’identité du terroir dont ils sont issus, renforçant ainsi le lien entre le vin et son terroir.

Gérard Bertrand a partagé son expérience et sa vision holistique de la viticulture durable et écologique.

« Dans notre processus de conversion vers l’agriculture biodynamique, nous avons atteint une nouvelle perspective de notre place dans le monde et son environnement. Après avoir appris de nos expériences, nous introduisons et enseignons des méthodes agricoles concrètes qui sont bénéfiques pour la préservation de l’environnement et nous nous adaptons aussi au changement climatique. Notre souhait est de voir un résultat positif et tangible dans les prochaines années. Nous y croyons. Be the Change! » Gérard Bertrand.