fr | en | es
Rechercher
Fermer

AccueilActualitésGérard Bertrand ouvre la voie du Languedoc

mardi 10 avril 2018

Gérard Bertrand ouvre la voie du Languedoc

Nous sommes très heureux d'avoir été cité dans un article de Shanken News Daily , "Gérard Bertrand s'impose en leader dans le Languedoc".

En 2017, les exportations de vins français vers les États-Unis ont augmenté de 14 % en volume, soit 12,5 millions de caisses, et de 18 % en chiffre d'affaires, soit 1,4 milliard de dollars. Ainsi, le Languedoc-Roussillon commence-t-il à jouer un rôle promoteur de croissance sur le marché mondial du vin. En effet, les exportations depuis cette région vers les États-Unis ont fait un bond de 26 % l'année dernière et enregistré 746 000 caisses de vin, un chiffre pratiquement multiplié par trois depuis 2010. Gérard Bertrand, dont les vins éponymes représentent près de la moitié des dites exportations, fait figure de leader dans le Languedoc-Roussillon.

Grâce à l'essor du rosé, la marque Gérard Bertrand affiche une croissance substantielle en 2017 avec 350 000 caisses exportées, soit une augmentation de 46 %. Cette progression spectaculaire lui a valu le prix « Impact Hot Brand » et traduit l'influence croissante de son créateur, considéré aujourd'hui comme l'ambassadeur emblématique de la région Languedoc-Roussillon. « J'associe ma marque au Languedoc », explique Gérard Bertrand à SND. « Lorsque je me suis lancé, il y a environ 25 ans, personne ne savait placer notre région sur une carte. Pour moi, il est important de faire le lien entre mes vins et l'art de vivre languedocien. »

Le viticulteur confirme être de très loin le plus grand producteur de rosé du Languedoc, avec une gamme très étoffée incluant les cuvées Gris Blanc (16 $ la bouteille de 750 ml), Côtes des Roses (19 $) et l GMVW, un assemblage de Grenache, Mourvèdre, Vermentino et Viognier (60 à 70 $ la bouteille). « Nous tenons à proposer un large éventail de rosés, sur  différents segments de prix », ajoute Gérard Bertrand. « Cette catégorie recèle pour nous un grand potentiel à l’international, et particulièrement sur le marché américain, qui figure aujourd'hui parmi les plus attractifs. »

Le producteur languedocien lance deux nouveaux rosés pour le printemps et l'été 2018, par le biais de sa branche importatrice Gérard Bertrand USA. Le premier, Diving Into Hampton Water (25 $), est le fruit d'une collaboration avec le musicien Jon Bon Jovi et son fils, Jesse. Il est en vente dans 14 États de la côte Est des États-Unis, où New Yorkjoue un rôle commercial très important. L'été sera favorable au lancement de Ballerina (49 $), un effervescent haut de gamme composé de Chardonnay et Pinot Noir, qui représente pour son producteur un fort potentiel commercial national.

Si le rosé est actuellement conducteur de croissance, Gérard Bertrand poursuit l’identification d’opportunités pour l'ensemble de sa gamme, notamment avec les vins biodynamiques et biologiques. « Nous savons que la catégorie des vins biodynamiques et biologiques continuera de croître », explique-t-il. « Le marché français s'intéresse particulièrement à ces types de vin, et de plus en plus de consommateurs du monde entier en sont également friands.. » Gérard Bertrand évoque la progression des vins biodynamiques cultivés dans son domaine, dont le prix est stabilisé au-dessus de 35 $ la bouteille de 750 ml, essor particulièrement visible dans les exportations vers les États-Unis. Il mentionne également le succès de la cuvée Perles de Sauvignon Blanc (16 $), récemment commercialisée et composée de raisins issus d’une culture biologique, qui, selon le producteur, contribuera de manière significative à la croissance de son activité en 2018. —Julia Higgins

Partager sur Facebook Twitter Google Plus